TRANSITION ÉNERGÉTIQUE ET SI ON METTAIT QUELQUES CHIFFRES SUR CES DEUX MOTS ?

• 5 à 8 milliards d’euros par jour,
C’est ce que couterait un black-out en France si on persiste à fermer des unités de production sans assurer l’équilibre du réseau électrique.
Peut-on se le permettre ?

• 11 millions de Français sont en situation de précarité énergétique.
Ils consacrent plus de 10 % de leur revenu à leur facture d’énergie. 90 % sont issus du parc logement privé, 62 % sont propriétaires et 55 % ont plus de 60 ans. La déréglementation du secteur aggrave cette situation !

• Moins de 1%
C’est ce que représente le coût des dispositifs sociaux sur votre facture annuelle moyenne TTC. Là, on ne peut pas dire qu’on paie pour les salariés !

• 80 %
C’est l’augmentation du prix du gaz depuis 2005 et la privatisation de GDF. Et les actionnaires, ils se sont augmentés de combien ?

• 15 %
La Contribution au service public de l’électricité (CSPE) représente 15 % de votre facture annuelle moyenne TTC en sachant que presque les 2/3 servent à financer les énergies types renouvelables hors hydraulique. La transition énergétique a un prix. Qui paie à votre avis ? Les contribuables sur les aides publiques à l’investissement, les factures électricité sur la vente de l’énergie produite à un prix 3 fois plus élevé que le coût de production EDF.

• 20 %
C’est le taux de TVA appliqué sur la consommation d’énergie alors qu’il est normalement de 5,5 % pour les produits de première nécessité. Il semble pourtant assez incontestable que se chauffer et s’éclairer est de première nécessité !

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *